La jupe culotte

 

La jupe culotte est apparue au début du 20 ème siècle, elle fut imaginée par le libérateur des femmes, Monsieur Paul Poiret, celui qui nous décorseta mesdames…

« Le vêtement type se compose d’une sorte de large pantalon en satin souple tombant jusqu’aux pieds, sur lequel une jupe est harmonieusement drapée. Tantôt la jupe, à peine fendue, ne laisse apercevoir que l’extrémité inférieure du pantalon et l’on a presque l’illusion d’une robe ordinaire. Tantôt la jupe, simplement serrée aux chevilles, s’arrondit en amples bouffants. Tantôt, plus osée, elle s’ouvre sur les côtés, assez haut pour provoquer les regards indiscrets. L’art de disposer les étoffes, d’en régler les plis et les chutes, permet des combinaisons multiples. Elles n’ont de limite que la convenance et le goût. »

La jupe culotte fut réadaptée et revisitée au fil du temps…

J’ai le souvenir de la jupe culotte, je devais avoir 10 ans… Le mix entre la coquetterie de la jupe et le confort du short …

Une chose qui pour moi, est primordiale, c’est d’être bien dans mes vêtements, je les aime amples mais pas bouffants, « loose » mais féminins, piqués à mon mec mais faut pas abuser quand même….

Unes de mes préférées sur Pinterest …

image
http://www.nellyrodilab.com/creative-culture/jupe-culotte.html
image
http://www.nellyrodilab.com/creative-culture/jupe-culotte.html

.

image
http://www.nellyrodilab.com/creative-culture/jupe-culotte.html

 

Je me suis donc lancée dans la création d’une jupe culotte. À première vue rien de compliqué.

J’ai réalisé ma première jupe culotte dans un sergé de coton beige. J’ai repris les détails de la ceinture de la troisième photo.

J’ai donc coupé ma jupe culotte dans la largeur de la lisière.

Le moyen de fermeture s’effectue par une fermeture à glissière invisible de 15 cm. La taille est terminée par un rempli de 10 cm. Afin de résorber l’ampleur j’ai réalisé quatre plis. Deux sur le devant et deux sur dos que j’ai fixés à l’aide des passants.

Pour réaliser ce type de pièce il est préférable d’utiliser une étoffe souple et fluide… Ce qui ne fut pas le cas de mon sergé, trop droit et trop lourd. Premier essaie raté… Mais rien ne se perd, je l’ai coupé en jupette qui sera idéale pour le printemps qui commence à pointer le bout de son nez…

image

Je me suis donc remise au travail … Cette fois-ci j’ai utilisé une toile de polyester noire ( pour changer …), fluide et légère.

J’ai réalisé le même modèle, j’ai uniquement rajouté un passant sur chaque côté afin de mieux maintenir ma ceinture.

Deuxième Proto approuvé! À porter avec un chemiser coloré et une paire d’escarpins,  un débardeur court et une paire de sandales ou un tee-shirt et une paire de baskets.

Cette fois-ci ce fut la troisième option …

 

 

 

À bientôt !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s