Diy : mon buste sur mesure

Salut à tous !! !

Aujourd’hui je vais vous parler du buste sur mesure, cela faisait plusieurs temps que ce projet me trottait dans la tête. Je possède déjà un mannequin réglable qui malheureusement, ne correspond pas à mes mesures… Donc autant  vous dire que les projets moulages  ( égoïstes ) étaient un peu compliqués ….

Je suis tombée sur plusieurs tutoriels expliquant comment réaliser son buste sur mesure et ce projet m’a tout de suite enchanté!

Voici mon DiY pour réaliser votre buste…

Ce dont vous avez besoin :

* 1 à 2 rouleaux de chatterton ( 5 euros environs)

* 1 paire de ciseaux

* 1 vieux col roulé

* 1 sac poubelle

* des prospectus

* 1 rouleau de scotch pour peinture,ou autre  (moins coûteux que le chatterton )

* 1 mètre de tissu (extensible de préférence)

 

Étape 1: le scotchage….!

Vêtir le col roulé et positionner le sac poubelle sur les hanches si le col roulé n’est pas assez long.

Faites vous scotcher sans serrer.

Attention à ne pas écraser la poitrine ( croiser le scotch sur cette partie).

Une fois la totalité du buste scotché , tracer certaines lignes de repères (clavicules, poitrine,taille, nombril…) et découper le tout au niveau du milieu dos. Vous obtenez votre buste « à plat ».

       – Étape 2 : donner forme à votre buste

Munissez vous de prospectus et d’un scotch large et commencez  à former votre buste.

Le buste doit être suffisamment solide et doit tenir droit.

 

image

Afin de renforcer la fermeture au niveau du dos et de lisser le buste, repasser une couche scotch sur la totalité de ce dernier.

image

 

 

  – Étape 3 : personnalisation et mise sur pied.

Pour ma part j’ai opté pour un jersey imprimé, j’ai réalisé le moulage et que j’ai ensuite assemblé à la surjeteuse. Afin d’enfiler la housse sur le mannequin il est primordial d’utiliser un tissu extensible sinon les derniers assemblages devront être réalisé à la main sur le buste.

Pour le pied j’ai utilisé mon ancien pied de mannequin mais vous pouvez réaliser un pied à l’aide d’un tasseau en bois et un socle afin de maintenir le tout. Et surtout, n’oubliez pas de préformer le trou danslors du rembourrage du buste.

Et voilà mon buste prêt à être utilisé !

Publicités

Jeu concours !!

Salut à tous!

Paradiy lance son premier ujeu concours!

Tentez de remporter un sac, modèle unique, d’une valeur de 95 euros.

Pour participer, c’est très simple :
– Likez notre page Facebook : Paradiy

-Likez l’article du jeu concours

– Partagez ce dernier sur votre page Facebook (en public)

 

Fin du concours le lundi 6 juin à 17h. Le nom du gagnant sera annoncé le mardi 7 Juin 2016 !
Bonne chance à toutes et à tous !!

 

—————————————————————-

Sac modèle unique , création la Rosa-Rose.

En coton noir il est agrémenté de galons , de broderies réalisées à la main, de clous , de perles, de petits miroirs et de pompons réalisés par mes soins.

Entièrement doublé, il possède une large poche qui se ferme par une fermeture à glissière.

Il se ferme par un bouton pression aimenté. La hanse est réglable.

Dimensions : 35 x 25 cm.

image

 

** Petite précision, si le gagnant se trouve en dehors de la France, une participation aux frais de port pourrait être demandée.

 

 

Aujourd’hui atelier ?

Quand on a une passion commune on la partage…

Entre nos casi-quotidiens appels FaceTime créatifs, qui consiste à blablatter en créant pendant plusieurs heures, il nous arrive aussi de nous retrouver dans l’atelier de Zaza…

 

Un grand merci à Frédérick Lejeune pour ces superbes photos.

A bientôt !!

Summer is coming…. Soon….

Salut à tous!

Voici un petit moment  nous n’avons pas écrit, ma chère comparse et moi même … Mais nous sommes toujours là!

En cette journée estivale, où le thermomètre affichait 25 degrés cet après midi, je voulais vous présenter deux de mes petites créations du moment et presque de saison…

image

Le haut est réalisé dans un crêpe de polyester des coupons de Saint-Pierre, cette matière est juste géniale, légère, fluide et la couleur est vraiment top !

Le col en V est bordé d’une pièce de tissu,  le même utilisé pour  mon sac boho, auquel j’ai rajouté un passepoil gansé d’or.

Jadore ce top! À porter au printemps comme en été.

 

Le le short est mon premier test de délavage de jean… plutôt concluant, malgré l’odeur infecte que dégage l’eau de javel mélangée à de l’eau chaude…  Autant vous dire que dans mon appart , même avec les fenêtres ouvertes, on se serait cru à la piscine municipale !!

La matière vient toujours des coupons de Saint-Pierre , leger et stretch, cette même matière m’avait également servie à réalisé une petite robe en jean’s en taille 4 ans.

Voici le jean avant délavage. Ne sachant pas encore comment finir le bas, je n’ai pas réalisé d’ourlet avant la décoloration.

Pour la décoloration, j’ai plongé mon short dans une bassine d’eau comportant un volume d’eau de javel pour quatre volume d’eau chaude.

Je l’ai laissé tremper environ une heure, en le remuant à peu près toutes les cinq minutes afin que la décoloration soit homogène. Une fois bien décoloré, je l’ai mis en machine à 60 degrés, histoire de bien de maltraité la matière… Qui est soit dit en passant, bien résistante !

Le bas du short est ressorti tout effiloché, mais étant trop long je ne l’ai pas laissé tel quel. J’ai apporté quelques modifications, j’ai remonté l’entrejambe qui était trop basse, j’ai placé des rivets aux points de tractions des poches afin de les renforcés et j’ai mis le bouton et fait la boutonnière.

Pour la finition du bas j’ai opté pour des revers. Et pour une jolie finition, j’ai plaqué une galon sur les coutures côtés.

 

Bon week end prolongé à ceux qui ont cette chance, mais surtout bon courage à tous les autres !

See you !

La jupe culotte

 

La jupe culotte est apparue au début du 20 ème siècle, elle fut imaginée par le libérateur des femmes, Monsieur Paul Poiret, celui qui nous décorseta mesdames…

« Le vêtement type se compose d’une sorte de large pantalon en satin souple tombant jusqu’aux pieds, sur lequel une jupe est harmonieusement drapée. Tantôt la jupe, à peine fendue, ne laisse apercevoir que l’extrémité inférieure du pantalon et l’on a presque l’illusion d’une robe ordinaire. Tantôt la jupe, simplement serrée aux chevilles, s’arrondit en amples bouffants. Tantôt, plus osée, elle s’ouvre sur les côtés, assez haut pour provoquer les regards indiscrets. L’art de disposer les étoffes, d’en régler les plis et les chutes, permet des combinaisons multiples. Elles n’ont de limite que la convenance et le goût. »

La jupe culotte fut réadaptée et revisitée au fil du temps…

J’ai le souvenir de la jupe culotte, je devais avoir 10 ans… Le mix entre la coquetterie de la jupe et le confort du short …

Une chose qui pour moi, est primordiale, c’est d’être bien dans mes vêtements, je les aime amples mais pas bouffants, « loose » mais féminins, piqués à mon mec mais faut pas abuser quand même….

Unes de mes préférées sur Pinterest …

image
http://www.nellyrodilab.com/creative-culture/jupe-culotte.html
image
http://www.nellyrodilab.com/creative-culture/jupe-culotte.html

.

image
http://www.nellyrodilab.com/creative-culture/jupe-culotte.html

 

Je me suis donc lancée dans la création d’une jupe culotte. À première vue rien de compliqué.

J’ai réalisé ma première jupe culotte dans un sergé de coton beige. J’ai repris les détails de la ceinture de la troisième photo.

J’ai donc coupé ma jupe culotte dans la largeur de la lisière.

Le moyen de fermeture s’effectue par une fermeture à glissière invisible de 15 cm. La taille est terminée par un rempli de 10 cm. Afin de résorber l’ampleur j’ai réalisé quatre plis. Deux sur le devant et deux sur dos que j’ai fixés à l’aide des passants.

Pour réaliser ce type de pièce il est préférable d’utiliser une étoffe souple et fluide… Ce qui ne fut pas le cas de mon sergé, trop droit et trop lourd. Premier essaie raté… Mais rien ne se perd, je l’ai coupé en jupette qui sera idéale pour le printemps qui commence à pointer le bout de son nez…

image

Je me suis donc remise au travail … Cette fois-ci j’ai utilisé une toile de polyester noire ( pour changer …), fluide et légère.

J’ai réalisé le même modèle, j’ai uniquement rajouté un passant sur chaque côté afin de mieux maintenir ma ceinture.

Deuxième Proto approuvé! À porter avec un chemiser coloré et une paire d’escarpins,  un débardeur court et une paire de sandales ou un tee-shirt et une paire de baskets.

Cette fois-ci ce fut la troisième option …

 

 

 

À bientôt !

 

Robe jean’s

Bonsoir IVoici, entre autres, l’une de mes dernières petites créations.

Une petite robe, façon salopette en jean’s léger, réalisée par moulage.

image

 

En taille quatre ans, le haut est doublé d’un coton fleuri. La robe possède une poche sur le devant à double compartiment.

imageLe bas de la ceinture est bordé d’un passepoil gansé en velours rose.

La robe se règle dans le dos, par le biais d’un pli creux et d’un système de laçage à œillets.

À godets, le bas de la robe se fini par un ourlet surpiqué.

   
  

À bientôt !!

 

Diy : le porte bijoux

Mieux que le cactus de roches… Aujourd’hui je vous présente le Diy du porte bijoux !!

Cela faisait un petit moment que cette idée me trottait dans la tête, j’en avait ras le bol  que mes colliers soit tout emmêlés, mélangés à mes bracelets, de ne jamais retrouver les deux mêmes boucles d’oreilles…

Je me suis donc fabriqué un premier porte bijoux pour mes colliers et boucles d’oreilles.

image

 

  • Pour fabriquer le porte bijoux il vous faut :

image

  • Étape 1: fixer les extrémités qui supporteront la plaque de liège

image

 

  • Étape 2 :  Accroches pour colliers image

 

Ouimage

 

  • Étape 3 :  accrocher la plaque de liège

image

  • Étape 4 : fixer la plaque de Liège au tourillon

image

et…

image

  • Étape 5 : l’attache du porte bijoux

image

Et voilà votre porte bijoux est fin prêt!

Vous pouvez perforer la plaque de liège à l’emporte pièce pour positionner vos boucles d’oreilles.

 

 

 

image

Enjoy!

La maison de Victor…

Retenez bien ce nom car il va vous rendre dingue !!

Ce nom est ni plus ni moins le nom d’un super magasine !! Aux oubliettes les magazines  Burda et vive La maison de Victor! 

C’est ma petite Marinette qui m’a soufflé le nom de ces magazines en m’assurant qu’ils étaient plein de ressources! Et elle ne s’est pas trompée!

Pour un prix plus qu’abordable, entendez 7€90 environ… La maison de Victor vous propose une dizaine de patrons, des projets tricots, quelques idées créatives et des articles intéressants. Il est juste GÉNIAL! Cependant il reste rare et ne se trouve pas dans toutes les presses… Mais vous pouvez le commander sur internet. Ici

Je vous conseille vraiment ce magazine bi-mensuel, que vous soyez une couturière débutante ou avertie, les coupes sont top et les modèles vraiment d’actualité !

Sur le dernier numéro, j’ai pour l’instant testé deux modèles,  « la cape April » et la « robe swing ».

 

 

 

 

Ma version de la « cape April »:

 

Dans un velours lourd à motifs géométriques, elle est doublée d’une toile de coton imprimée. La cape se ferme sur le milieu devant par une fermeture à glissière métallique agrémentée d’une patte de boutonnage que j’ai rajoutée .

Elle comporte une capuche agrémentée d’une fourrure amovible. Elle se serre sur le bas par un cordon. Ideal pour la saison, à porter sur ma veste en tweed, une veste en cuir noire ou en jeans…

 

Bon dimanche !

Pilou … Un copain coussin

Pilou… Un copain qui sert aussi de coussin….

   
   

Voici un nouveau petit personnage, qui sera sans doute le premier d’une longue lignée…

Réalisé en toile de coton, les yeux et le sourir sont réalisés en feutrine. Il est rembourré de mousse de polyester anti-acariens et lavable en machine.